2009

PREMICES

Hommage à Jacques Prévert

 

Ciné-Concert au Cinéma « Le Studio » : projection des documentaires « Prévert, paroles d’un insoumis » (France 5 – INA) et de « Didier Daenincks à la recherche de Jacques Prévert ».

Le projection sera suivie d’un concert de Vanina Michel : « Prévert, chansons inédites ».

Aubercail, acte trois !
Les époques de crises sont celles qui menacent le plus profondément les formes fragiles de la création, tant les paroles de la gouvernance nous invitent à abandonner ce qu’elle considère comme supreflu ou inesthétique. On voudrait nous faire croire que le monde n’a besoi pour avancer que de consommer, que de se consumer…
Nous affirmons du haut de notre espoir toujours vivant que le monde a besoin de se chanter, de se réinventer en empruntant au mots leur liberté, leur bizarrerie et leur insolence !
Nous avons par conséquent encore invité cette année des oiseaux-lyres qui fuient les sirènes uniformes et marchandes, à l’image de l’oiseau de Prévert qui tente à travers ses chants de faire s’écrouler tranquillement les murs de la classe des gentils enfants d’Aubervilliers et d’ailleurs pour apercevoir des horizons qui libèrent.

DU 12 AU 16 MAI

Wally

Wally est un inventeur, un outilleur d’objets qu’il détourne et qu’il fait parler avec des langues nouvelles.

Ses chansons hors formats ont la fulgurance de la blague intelligente qui fait chavirer une assemblée de septiques avec, en plus, une conscience grinçante qui pimente encore davantage ses mots aveyronnais.

Thomas Pitiot

Aubercail et Thomas Pitiot ont des liens familiaux indéfectibles. C’est avec les habits du griot qu’il viendra célébrer chez nous une fin de tournée placée sous le signe du voyage et du rapprochement des cultures, avec des mots de resistance qui parlent à l’âme et une musique qui s’adresse aux corps.

Hervé Akrich

L’énervé acre riche ou le gai doux pauvre, tout dépend. Ce bonhomme est un sincère illusionniste des mots et emprunte « les sentiers, les entailles qui logent invisiblement la route ».

Akrich est à l’oeuvre en cuisine et sa potion de mots et de sentiments en fait un chansonnier qui régale.

Anne Sylvestre

Anne Sylvestre est une femme qui a toujours crée du lien entre les mondes et les générations.

Cinquante ans de paroles et de musiques et un répertoire qui fait d’elle la grande dame de la chanson française.

Jubilons donc en accueillant son jubilé !

Flow

Si les mots qui coulent de sa mine ne sont pas tout à fait nets, c’est que Flow est l’antinomie de la chanteuse pour minettes.

L’écorchée vive offre une verve noire sensible qui s’autorise aussi des échappées en bordure de douceur et de naïveté, comme pour surprendre, entre deux cris de révolte.

Nilda Fernandez

Nilda Fernandez est un promeneur contemplatif qui n’oublie jamais de nous rapporter des souvenirs de ses rèveries et de ses voyages.

Seul face à son public, une guitare transfrontalière pour porter cette voix singulière mais toujours inattendue.

Allain Leprest

Il est celui que tous les auteurs jalousent tendrement, parce qu’il exprime avec des émotions toujours justes des chapitres de vie.

La voix rocailleuse d’Allain Leprest porte de riches contrastes, comme s’il était l’inventeur d’un dictionnaire poétique plein d’inventions, en gardant les mots de nos quotidiens.

Jean Guidoni

Lorsque l’interprète d’exception Guidoni sert Prévert, on assiste au mariage de l’étrange et de la vérité. Etrange étrangers écrivait le poète ; le chanteur qui se promène entre cabaret, chansons et théâtre, explore avec passion des textes qu’il marie à un univers à la fois sombre, nocturne et réaliste. 

Dikès

Dikès, gitan du désert, nomades de nos urbanités. Un nouveau spectacle empreint d’une africanité complexe et mouvante.

Un homme qui s’engouffre dans les mots pour permettre à la chanson française de prendre le large. Au centre de la fête, demeure toujours le verbe parfumé de Dikès !

Lo’Jo

Ils ont fait de l’ailleurs un terrain de respect et de poésie permanente.

Le groupe Lo’Jo semble sorti d’un album de photos retrouvé à la croisée des chemins qui mènent vers tous les mondes. Sublimes croisements de voix, de sons, de mots et d’atmosphères. 

Le Bal d’Aubercail

 

Le groupe Sphinx, détenteur de la clef des danses, viendra clôturer cette édition.

 Encore un beau moment de partage des genres sous un chapiteau en fête, avec quelques surprises ragoutantes au programme !

Une soirée de clôture pour que chacun puisse laisser passer ses émotions après cette édition.

A l’année prochaine !

 

 

Kezako

Les enfants d’Aubervilliers, dans leur ville monde, ouvre naturellement les fenêtres vers l’ailleurs.

Quoi de plus enthousiasmant que ce tour du globe en chansons, qui présente des instruments de partout et qui offre des rythmes et des mélodies aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Toma Sidibé

Dans le pays Jamana, le génie Donkili s’est endormi et avec lui tous les sons, les musiques et les rires. A quelques lieux imaginaires de là, le petit Toma ne peut supporter cette idée d’un monde contraint au silence. Aussi il décide avec son fidèle ami, le djembé aux mille visages, de partir réveiller le génie endormi.

 

Photographies de Jean-Marc « Nono » Coquerel, l’oeil d’Aubercail pendant toutes ces années.

 

http://www.jmcoquerel.com/

© Jean-Marc Coquerel