2010

PREMICES

Hommage à Boris Vian

Ciné concert : projection du documentaire « La vie Jazz » suivie du concert « Et Vian dans les dents ».

Cabaret chanson : Théâtre avec le « Schmürz » suivi de « En avant la zizique ».

Au quatrième temps d’Abercail…
Avancer avec un public fraternel, ciseler et embellir Aubercail d’année en année est notre volonté. Cette édition sera encore plus dense, plus iconoclaste et plus grinçante aussi.
Nous avons concocté une potion magique avec des « bardes » dont le talent n’est plus à prouver. Les ingrédients qui la composent aident aux luttes, à l’amour et immunisent contre toute morosité.
A l’image de Boris Vian, que nous saluons cette année, les mots que diront ces faiseurs de vie, de joie, de liens illumineront une nouvelle fois le Miroir Magique de l’Espace Fraternité qui revêtira, au bouquet final, les couleurs de Bretagne, contrée de légende et de résistance. Aimer la chanson doit être une implication personnelle; derrière les illusions médiatiques se cachent toujours d’autres images, d’autres saltimbanques que le temps préserve et dont les chants tiennent en éveil.

DU 18 AU 22 MAI

Gabriel Yacoub

On se souvient tous de Malicorne. Gabriel en était l’âme. Ses concerts sont des promenades envoûtantes à travers la magie des mélodies, des textes et des arrangements, entrecoupées d’introductions rivalisant d’humour et de finesse.

Sa voix vous prend par la main et vous emmène sans jamais vous abandonner… 

Arthur H

Arthur avec un grand H, nous fait cadeau d’un concert exceptionnel dans son plus simple appareil, piano-voix…

A travers son univers drôle, tendre, rêveur et décalé, il nous raconte des histoires de voyage, d’amour et de folie…

Un face à face propice à la plus chaleureuse des rencontres.

Didier Super

Un univers unique dans le paysage de la chanson française. Adepte du 22ème degré, Didier Super chante fort et faux ce que beaucoup ne murmurent jamais tout bas.

Héritier de Coluche, plus pervers que pépère, il s’offre le culot de secouer là où ça ne se fait pas. De quoi dérider même les plus dépressifs…

Les Joyeux Urbains

De la « chanson à voir » qui mêle théâtre, improvisations et musique. Dans cet univers « mi-potaches, mi-chenapans», ces musiciens multicartes, faux gentils garçons, pratiquent l’humour noir, l’absurde et le rire communicatif.
Les mots sont parfois cinglants, mais la caricature toujours juste.

Michèle Bernard

 

Un accordéon, un piano, des mots dits et chantés, un verbe tellement humain qu’il vous file droit au cœur, une voix si limpide qu’elle vous colle le frisson.

Elle chante les sentiments mis à nu, l’amour et la tendresse. De la chanson rare et précieuse !

Romain Didier

Romain Didier chante comme il respire.
Observateur attentif et éclairé des hommes, il a le don de poétiser notre quotidien.
Artisan de la chanson, il manipule la langue française avec respect, dévoilant un univers subtil qui nous rassemble… et qui nous ressemble.

Bernard Joyet

 

On passe de l’émotion intense à l’humour décapant, du rigoureux récital à la comédie débridée, du Pierrot lunaire au pitre délirant, du politiquement incorrect à la généreuse utopie, du rire aux larmes et toutes les générations s’y retrouvent.

Incontournable !.

Bernard Joyet, Aubercail 2010

Sarcloret

« La plus belle invention suisse depuis le trou dans le gruyère », c’est ainsi que Renaud décrit ce trublion poétique dont la colère flirte avec le sarcastique. Il égratigne, émeut, bouscule, dénonce l’insupportable et se moques des travers de notre monde. Aubercail l’accueille en pleine tournée « posthume », préparez vous à souff…rire !

Sarcloret, Aubercail 2010

Pigalle

Mené par François Hadji-Lazaro, poète multi-instrumentiste, Pigalle nous plonge en pleine gouaille réaliste. On pense à Fréhel qui pleure dans un mélo, à Gabin qui a de beaux yeux dans un bar de la rue des martyrs, à Paris entre rock et musette. C’est beau et désespéré à la fois… Remettez nous une tournée patron !!!

Pigalle, Aubercail 2010

Gilles Servat

En digne héritier des bardes bretons dont Glenmor fut le chantre magnifique, il porte sa révolte et sa Bretagne en étendard. La blanche hermine est toujours vivante, en lutte et sans concessions. C’est une force de la nature et de la chanson. Avec lui qui s’y frotte, s’y pique.

Vive mouettes et ajoncs

Gilles Servat, Aubercail 2010

Red Cardell

Ces bretons sont des brasseurs de sons. Tradition, rock, électro se télescopent dans une aventure sonore ponctuée de textes dont la puissance nous touche, sans jamais céder à la facilité.

Ils vont chercher l’énergie dans tous les sens et nous offrent une autre facette de la culture bretonne.

Red Cardell, Aubercail 2010

Sonerien Du

Pour clore cette soirée bretonne et le festival, le traditionnel bal d’Aubercail suivra la plus pure des traditions des Fest-Noz.

Modernes, électriques tout en respectant l’héritage breton, résonneront bombardes et binious pour que cette édition s’achève dans une folle sarabande de liesse et d’humanité.

Sonerien Du, Aubercail 2010

Abel

Tel un pantin à ressort, Abel emporte les enfants dans son univers n’hésitant pas à les faire participer à son tourbillon rythmique.

Le chanteur-batteur-percussionniste, alterne, avec son complice guitariste, énergie et douceur en illustrant la vie des petits avec poésie.

Abel, Aubercail 2010

Geneviève Laloy

En débarquant sur la planète de Geneviève Laloy et de ses musiciens, on découvre un monde qui s’offre à nous et dans lequel on se sent bien.
Ses chansons ancrées dans la vie quotidienne nous aident à grandir, nous ouvre les yeux sur d’autres terres possibles. Curieux, on part le cœur léger à la rencontre des autres.

Geneviève Laloy, Aubercail 2010

 

Photographies de Jean-Marc « Nono » Coquerel, l’oeil d’Aubercail pendant toutes ces années.

 

http://www.jmcoquerel.com/

© Jean-Marc Coquerel