2015

PREMICES

Affiche, Aubercail 2015

Hommage à Pierre Vassiliu

Pierre Vassiliu, Aubercail 2015

22 avril à 19h30 : Dictée publique joviale et non notée qui réunit les bénis et les maudits de l’orthographe !

24 avril à 20h30 : Concert du groupe “C gens là”, groupe capable de donner vie à des fleurs en pleine urbanité, et à faire triompher la poésie face au vacarme, en demeurant tonitruant !

3 mai à 17h : Ciné-concert hommage à PIERRE Vassiliu. Documentaire “Qui c’est celui-là ?” de Laurence Kirsch. Concert, des chanteuses et chanteurs amateurs de la ville s’emparent du répertoire de Pierre Vassiliu, accompagnés par Michel Kanuty au piano.

12 mai à 20h30 : Concert THOMAS PITIOT chante Vassiliu, en avant-première, un concert d’hommage qui relie deux générations et qui dévoile l’importance et l’influence du voyageur Vassiliu dans la musique et les thématiques de Thomas Pitiot.

18 mai à 20h30 : BALTHAZE rencontre Indans’cité : Spectacle inédit né de la rencontre du chanteur Balthaze et de ses musiciens avec un groupe de danseuses de la compagnie Indans’cité.


Chants fraternels
Sur les gravats qui s’accumulent, il y a toujours une femme ou un homme, qui chante ou qui hurle. Toujours des mots qui éclairent un morceau de ténèbres, des gorges qui se déploient pour redonner l’espoir à tous ceux qui ploient.
L’égalité ne fait pas le poids devant les prétentions des égoïsmes. La liberté quant à elle cherche sa route dans le labyrinthe des peurs. Il ne nous reste que la fraternité, elle seule est inaliénable. On ne peut pas nous ôter l’envie de vivre et de résister ensemble, de réfléchir et de chanter ensemble.
L’Espace Fraternité, ce chapiteau qui a accueilli toutes les éditions d’Aubercail va disparaître de ce territoire d’Aubervilliers. Nous sommes tristes car il était plus qu’un symbole, il était un lieu de création et d’imagination, un lieu d’invitation au monde. Nous le chanterons une dernière fois pour cette neuvième édition.
Mais l’idée de fraternité portera Aubercail encore l’année prochaine, et celle d’après, nous l’espérons. Rien n’est acquis et l’austérité tue ; nous assistons à l’agonie de centaines de festivals et de manifestations culturelles, partout en France.
La lutte que les puissances de l’argent nous mènent est terrible et il y a fort à craindre pour la suite.
Il y a donc urgence à être ensemble, sur tous les fronts !
Aubercail vous attend !

Aubercail, le livre

DU 26 AU 30 MAI

Evelyne Gallet

Venir découvrir Evelyne Gallet, c’est être disposé à imaginer le mariage de la punk attitude et de la chanson rive-gauche, du moulin rouge et du café de Flore ! Sa gouaille et sa verve accueillent toutes ces nuances qu’elle délivre généreusement au public.
Evelyne change la facétie en tendresse, et vice versa.

Evelyne Gallet, Aubercail 2015

Les Blérots de Ravel

Pour leurs adieux, leur “happy-end tour“, ils viendront dans l’antre du chapiteau de l’Espace Fraternité partager leurs souvenirs et la richesse musicale de leurs 18 ans de route collective. De tous les groupes fanfaronnant, les Blérots de Ravel comptent parmi les plus originaux et scéniquement inventifs. 

Les Blérots de Ravel, Aubercail 2015

Michèle Bernard

Ses chansons sont des condensés de réalités passées au filtre poétique sans déperdition de saveurs. C’est sans doute cette soif de liberté qui lui a permis d’occuper dans la chanson une place de choix, à l’abri des caprices d’un système peu sensible à sa musicalité savoureuse et à ses chants d’humanité pourtant essentiels.

Michèle Bernard, Aubercail 2015

Chloé Lacan

Son premier passage à Aubercail nous avait tous laissé un goût de trop peu, de “revenez-y”, de “on veut du rabe ” ! Et voilà que Chloé nous regagne, en trio, dans un époustouflant mélange de sons et d’images, toujours impétueuse, dompteuse de toutes nos peurs qu’elle change en émotions ou en cascades de rire. 

Chloé Lacan, Aubercail 2015

Arthur Ribo

Il y a sans conteste de la magie dans les improvisations d’Arthur Ribo à partir des mots du public.

Son écriture automatique honore la rime avec fluidité et trouve sa place dans un véhicule rythmique qui rend tous les soubresauts confortables.
Ribo mérite son prénom !

Arthur Ribo, Aubercail 2014

Zora

Derrière ce prénom de femme, se cache en réalité une identité double, Zora Bensliman et Jean-Philippe Courtois, qui nourrissent cette jolie aventure humaine et musicale depuis 10 ans. Leurs chansons communiquent à la fois à l’esprit et au corps une salvatrice folie qui nous Zora tous !

Zora, Aubercail 2014

Sarah Olivier

Sarah Olivier a la fougue communicative, la frénésie généreuse. Elle ne s’embarrasse pas de codes ni de mesures, elle est éruptive !

Elle nous rappelle que les femmes doivent sans cesse se battre et oser, pour devenir elles-mêmes sur scène et dans la vie, dans un monde machiste et jugeant comme le nôtre. 

Sarah Olivier, Aubercail 2015

Paris Combo

Paris Combo poursuit avec élégance son voyage au coeur des époques et des esthétiques qui ont construit son identité mêlée de jazz, de musiques latines, tziganes et insolitement rétros. Belle du Berry, de sa voix enveloppante et familière, nous assure le transport jusqu’à des rivages de suavité et de quiétude.

Paris Combo, Aubercail 2015

Nicolas Joseph

Quand Nicolas Joseph chante qu’il avance des cailloux dans les poches et la tête dans les nuages, on devine sa touche réaliste de batteur de pavés ainsi que son inclinaison à emprunter des chemins poétiques. L’accordéon en prolongement du corps et du coeur, Nicolas est sur scène comme à la ville.

Nicolas Joseph, Aubercail 2015

Imbert Imbert

Sa contrebasse lui tient lieu d’arbre à palabres. Ce qu’il raconte prend la forme de récits corrosifs capables d’effrayer les oiseaux, mais aussi de les faire siffloter et sourire. Dans sa noirceur, subsiste toujours un halo de lumière, celui qui s’agite en dispersant les émotions en rayons.

Imbert Imbert, Aubercail 2015

Eric Lareine

Eric Lareine est sans doute un des plus hétérodoxes, ésotériques et acrobatiques des chanteurs français. Ses langages sont multiples et chaque fois son empreinte est unique. La façon dont il se meut sur scène induit un procédé d’écriture libéré de toutes les muselières et les camisoles du monde. Eric n’est pas une curiosité, il est le plus curieux de tous, c’est tout !

Eric Lareine, Aubercail 2015

Balthaze

Si Balthaze fleure bon la fleur de bitume, c’est précisément parce qu’il s’attache à déceler la beauté là où le passant pressé ne voit que des insignifiances. Rares sont les citadins qui savent prendre le temps d’observer, de rencontrer. Ses chansons sont à son image, généreuses et réjouissantes. 

Balthaze, Aubercail 2015

Gabriel Saglio

 

Les Vieilles Pies accueillent et semblent comprendre tous les langages musicaux, d’où l’impression de polyglottisme à l’écoute de cette bande de musiciens fusionnels.

Gabriel Saglio est un chanteur qui habite des croisées de chemins, des souks et des gares routières.

Gabriel Saglio, Aubercail 2015

Toma Sidibé

 Si Toma Sidibé semble partout chez lui, les résonances des sonorités de son Afrique natale constituent toutefois une boussole instinctive.

Le “bal poussière” auquel il nous convie raconte les rires et les larmes, en écho aux chants des hommes, ceux qui l’inspirent et le nourrissent.

Toma Sidibé, Aubercail 2015

Pascal Péroteau

Si les concerts de Pascal Péroteau donnent l’impression de nager en plein dessins animés, c’est qu’il y a dans son univers des tas de couleurs, de surprises, de rigolades et d’aventures.

Pascal partage avec les enfants des chansons qui les accompagneront comme de bonnes copines rassurantes et rieuses.

Pascal Péroteau, Aubercail 2015

Pascal Parisot

Les pieds dans le plat est un spectacle qui soulève en musique les questions liées à l’alimentation.

En s’amusant des regards que les enfants portent sur la nourriture, la cantine, la bizarrerie des goûts et des apparences, Pascal Parisot nous invite à un banquet de chansons gourmandes.

Pascal Parisot, Aubercail 2015

 

Photographies de Jean-Marc « Nono » Coquerel, l’oeil d’Aubercail pendant toutes ces années.

 

http://www.jmcoquerel.com/

© Jean-Marc Coquerel