<

2017

>

PREMICES

Affiche, Aubercail 2017

Hommage à Georges Moustaki

Georges Moustaki, Aubercail 201726 avril 19h : Dictée publique joviale et non notée qui réunit les bénis et les maudits de l’orthographe !
28 avril 19h : 
Repas proposé par le Café citoyen. Concert de Balthaze
30 avril 14h : 
Ciné-concert hommage à Georges Moustaki, Documentaire « Moustaki comme Ulysse » de Rémi Lainé. Cabaret chanson par la Compagnie Jolie Môme
5 mai 19h : 
Concert de Mathieu Barbances. Hommage à Moustaki : Albert Labbouz accompagné par Balthaze
11 mai 19h30 : Concert « hommage à Moustaki » par les chanteurs amateurs d’Aubervilliers accompagnés par Michel Kanuty au piano suivi d’un concert de Marc Havet

L’Autre ruche !

Et pourquoi donc une tête d’autruche cette année ? Et pourquoi pas !? Il y aura bien quelques esprits dubitatifs pour rappeler que l’autruche symbolise
avant tout l’évitement avec sa tête dans le sable et qu’Aubercail, au contraire, assume son combat pour une chanson différente de celle proposée à longueur de médias. Mais n’y a-t-il pas urgence pour les autruches à se libérer des stéréotypes construits par les humains ? Aubercail rejoint cet appel : animaux essentialisés de tous les pays, unissez-vous !
Notre autruche lève la tête, assume sa curiosité et son affabilité. Elle inspire la sympathie, comme un dessin de Gotlib, elle est d’ici et d’ailleurs,
comme un oiseau migrateur.
Et puis surtout, elle est libre et amoureuse des beaux textes et des jolies musiques. Elle ne rechigne pas à la danse ni à la fête. Notre autruche a soif d’une autre ruche, d’une société qui redonnerait de la valeur à toutes nos petites existences.
Les artistes de notre onzième édition viendront une nouvelle fois chanter leurs imaginaires, proposer du sens et faire reculer la peur. Tout ce dont nous avons besoin pour changer le monde une bonne fois pour toute !

Bar, Aubercail 2017

DU 16 AU 20 MAI

Danny Buckton Trio

Ce trio combine avec subtilité la simplicité d’une chanson adressée dans la plus pure tradition, une guitare, une voix, avec les langages de liberté de musiciens venus du jazz et des musiques improvisées.

Les textes de Danny Buckton sont fins, sans verser dans la préciosité.

Dany Buckton Trio, Aubercail 2017

Michel Boutet

Si Michel Boutet donne l’impression d’un conteur qui chante, c’est que les histoires qu’il rapporte avec douceur s’inscrivent dans une tradition de transmission.
Sa proximité avec l’océan et le partage des savoirs  le placent au rang des chanteurs intemporels qu’il est bon d’écouter dans les moments où seuls les mots justes apaisent.

Michel Boutet, Aubercail 2017

Victoria Delarozière

Victoria déboule sur scène comme elle apostrophe les gens dans la rue, les sommant d’ouvrir les yeux, de vivre,de chanter et d’être eux-mêmes ! Avec elle, les frontières se désintègrent et la transmutation de chacun s’opère. Le punk devient valseur, la rockeuse se change en tanguera, le hibou en singe hurleur. 

Victoria Delarozière, Aubercail 2017

Florence Naprix

Même quand les musiques sur lesquelles elle pose sa belle voix nous invitent à la fête, ses chants portent des thèmes forts.

Les textes qu’elle délivre sur la condition féminine rappellent subtilement que le machisme demeure une pathologie universelle !

Florence Naprix, Aubercail 2017

Mao Sidibé

Artiste polymorphe, Mao Sidibé enchaîne les expériences musicales depuis vingt ans, en peaufinant son langage, à l’écoute de toutes les curiosités. Sa voix
grave porteuse d’histoires résonne en France et au Sénégal, en français et en wolof, sur du hip-hop, du folk ou des rythmes made in Dakar. 

Mao Sidibé, Aubercail 2017

Billie Brelok

Au regard des codes du hip-hop, Billie Brelok est une étrangeté, une personnalité à la fois surprenante et rassurante, tant il est rare d’entendre des femmes revendiquer leur place dans le rap. Son écriture conjugue noirceur et résistance. Son identité plurielle et son bilinguisme se posent en remparts contre les intolérances.

Billie Brelok, Aubercail 2017

Fouteurs de joie

 

L’humanité des Fouteurs de joie dépasse le strict cadre de leurs chansons. Ce qu’ils trimbalent avec eux, c’est d’abord quinze ans d’amitié.

Ensemble, ils composent, ensemble ils chantent, ensemble… ils changent le monde. 

Fouteurs de joie, Aubercail 2017

Sapho

La voix de Sapho est, tel l’oiseau migrateur, libre et en mouvement, capable de mariages éphémères ou de cheminements durables avec des musiques de toutes les couleurs. 

Sapho a le mystère des femmes aventurières qui jaillissent là où on ne les attend pas. 

Sapho, Aubercail 2017

Volo

Poursuivant leur chemin de fraternité contagieuse, les frères Volovitch nous reviennent avec un nouveau répertoire brodé avec autant de sensibilité que les
précédents. La justesse de leur regard sur le monde et la façon de raconter les déboires de nos humanités accentuent en nous la résonance. 

Volo, Aubercail 2017

Madjid Ziouane

Dans sa « Grande lessive », Madjid Ziouane préserve les couleurs, la mémoire sensorielle et les langages qui servent à fraterniser. Il y a tellement de façons de relier Alger à Lille, de gens à rencontrer et de musiques à emprunter. Ses voyages se font à dos d’instruments à une ou deux bosses, dans une douce folie enivrante et dansante. 

Madjid Ziouane, Aubercail 2017

Un d’chaque

Grâce à la combinaison de toutes ces individualités musicales, de ces sources éloignées mais convergentes, Un d’chaque parvient à élaborer avec maîtrise un syncrétisme ébouriffant.

Ils nous font l’amitié de présenter leur tout dernier album à Aubercail, avec des surprises en perspective !

Un d'chaque, Aubercail 2017

Thomas Pitiot

« Allez jouer dehors ! » Voilà une gentille injonction en guise de passeport pour découvrir le monde. Les chansons et les musiques turbulentes de Thomas se jouent des frontières et des préjugés qui se construisent dès l’enfance. Les personnages rencontrés y sont attachants et sensibles, les situations cocasses et réjouissantes.

Thomas Pitiot, Aubercail 2017

Ignatus & les frères Makouaya

« Et comment vous faites chez vous ? » Voici une question que les gens posent, depuis la nuit des temps, à l’autre, celui qui est différent et qui a grandi dans un ailleurs plus ou moins reculé.

Ignatus et les frères Makouaya répondent à cette question en musique.

Ignatus & les frères Makouaya, Aubercail 2017

 

Photographies de Jean-Marc « Nono » Coquerel, l’oeil d’Aubercail pendant toutes ces années.

 

http://www.jmcoquerel.com/

© Jean-Marc Coquerel